Le coin du débutant

Notions sur les Calibres

séparation 357

Tout d'abord, pour nous débutants, il faut aller rechercher une définition :

Calibre : le Robert nous dit : 1478; it. calibro; ar. qâlib « forme, moule »

I

1 - Diamètre intérieur d'un tube. Calibre d'une conduite d'eau.
Plus Spécialement : Diamètre intérieur (d'un canon, d'une arme à feu). Ex. : Le calibre d'un fusil. Un pistolet de calibre 7,65 ; de 7,65 de calibre (un 7,65). Canon de gros calibre.

2 - Métrologie : Instrument de mesure matérialisant une longueur, une épaisseur, un angle ou un diamètre, et servant pour le contrôle des dimensions de pièces mécaniques. Calibre d'épaisseur. Calibre à réglette graduée.
Technique : Instrument servant à mesurer, à vérifier le calibre d'une arme. Profil servant de guide pour percer, découper des matériaux.

II - Par extension :

1 -Grosseur d'un projectile. Obus de gros calibre.
2 - Grosseur mesurée ou mesurable d'un objet arrondi. Fruits de calibres différents.
3 - Figuratif et vieilli (Personnes) Importance. Un escroc de ce calibre.

Dernièrement, à la télé, j'ai entendu lors d'un film :
- " Hé, sort ton calibre si t'es un homme... ! " Que voulait-il donc dire ?

J'éliminai le figuratif II. 3 - sortir un escroc de sa poche... dur... dur...- , restait le I. 1 - diamètre intérieur d'un tube -, le I. 2 technique : bien que dans ce cas, recherchant la signification de calibre, l'on me donne une définition incluant le mot à rechercher, caractéristique de la redondance cyclique... !, et tout le II.1 II.2.

Hé oui, je peux sortir de ma poche l'instrument servant à mesurer le calibre d'une arme ou le profil servant à percer, découper les matériaux (on s'en sert, à ce que j'ai appris, pour modifier l'étui que j'ai et qui ne rentre pas dans ma belle carabine... dixit mon armurier-préparateur préféré)

- « Mais, l'homme n'avait pas l'air content et répéta son ordre au héros sous le rire de l'assemblée du lieu, évidemment, mal famé.
Il fit un geste, son adversaire fut plus rapide et sortit une arme... fit feu... »
Cela se complique car un calibre, c'est une arme ?

Petit retour en arrière

photo miniature coulevrine
C'est la découverte de la poudre à canon en tant que propulseur de projectile qui marqua l'avènement de l'époque moderne. Les artisans de la Renaissance et plus particulièrement Léonard de Vinci définirent les principes de techniques plus rapides et sûres de mise à feu de la charge. La première allusion datée de l'arme à feu se trouve dans un ouvrage Anglais de 1326 " De Officiis Regnum " (Des devoirs du Roi).
Une illustration nous représente la mise à feu d'un petit canon portatif posé sur une pique.
Puis la technique de miniaturisation se perfectionnant, l'on peut voir un petit fusil de 32 cm de long pesant 1,2 kg. Le pistolet était quasiment né.

Arme à canon lisse, il tirait une munition dont le diamètre était calculé de telle façon que l'on pouvait fondre X projectiles semblables dans une livre de plomb (livre anglaise de 489,5 gr). C'est le principe de nos modernes fusils à canons lisses :

- le calibre 1 étant égal à un projectile de 489,5 gr, le calibre 12 est le calibre d'une arme tirant des balles d'un diamètre calculé pour en faire tenir 12 dans cette même livre...

Ouf... ! Je commençais à comprendre que le calibre de mon héros n'était qu'un glissement argotique de sens et que ma recherche sur les calibres devait s'orienter sur la première définition - diamètre d'un tube - ou la deuxième - grosseur d'un projectile -. Ce que je fis.

J'abandonne immédiatement l'ensemble de la munition (objet d'un prochain chapitre...) pour ne m'intéresser qu'au projectile et à son guide, le canon. Je trouvais :

Calibre :

En fait, et logiquement, le canon a deux dimensions intérieures : le diamètre d'alésage et le diamètre à fond de rayures...
donc le projectile devant rentrer dans le canon, son calibre est bien son diamètre... ouf ! un grand pas en avant...

Mais là, c'est la cavalcade... 7,65, 5,5, 7x65, .45 ACP, .32, .38, .357, 7,62, 7,63, 9, 9 parabellum etc. La tête m'en tournait et pire encore certains parlent en bon système métrique et d'autres, bien que roulant à droite - comme tout le monde - parlent en inch, feet, grains, pouces (tiens, comme les plombiers chez nous...)
Car chez les anglo-saxons, le calibre s'exprime en pouces et cela s'écrit .in ou l'on met la simple quote ' après le nombre. Les nombres à deux chiffres sont exprimés en centièmes de pouces, ceux à trois en millième.

Quelques conversions
1 Inch, in, ' = 2,54 cm ou 25,4 mm
1 grain = 0,0648 gr

Continuant mes recherches, je laissais de côté les munitions d'armes d'épaules (bien que souvent les munitions d'armes de poing en dérivent, nous le verrons plus loin.) car l'on peut aussi décrire une munition avec un deuxième nombre qui exprime :

... facile... non ? !

En restant simple et synthétique la production courante peut se résumer :

Pistolets Automatiques

Europe (mm) Amérique (in)
6,35 Browning 25 ACP (Automatic Colt Pistol)
7,65 Browning 32 ACP
7,65 Parabellum 30 Lüger
7,62 Tokarev 30 Russian
7,63 Mauser 30 Mauser
9 court 380 Auto
9 Parabellum 9 mm Lüger
  38 Super Auto
11,43 Colt 45 ACP

Revolvers

Europe (mm) Amérique (in)
  32 Smith et Wesson
  32 S&W long ou 32 Colt New Police
  38 S&W ou 38 Colt N.P. ou 380 MK1
  38 Special
  357 Magnum
  38/40 Winchester
  41 Magnum
  44 Special
  44/40 Winchester
  44 Remington Magnum
  45 Auto Rim
  45 Colt

Mais pour mieux comprendre cette débauche de terminologie, il nous faut absolument passer à la rubrique Munition...
" En voiture, Simone " Cliquez là... lien vers les munitions séparation cartouche357

 

Image separation cartouche

[Sommaire du Coin du Débutant]Accueil |

URL : http://www.ctcmr.org/debut/calibre.html
Copyright : ANIMA pour la réalisation et CTCMR pour le contenu
Recréation : 2005/02/07
Dernière modification : 2012/02/13

Maintenance :